Démocratie industrielle

Réappropriation des outils de production

2013.04.28

Un ensemble de mouvements de société s'agrègent aujourd'hui pour former un cadre cohérent et alternatif : logiciels libres, D.I.Y, D.I.W.O, hacker, maker, culture libre, matériel libre, fab lab, etc. De nouveaux et d'anciens usages, processus de création s'expérimentent et s'échangent. Certains y voient une nouvelle forme d'économie autour du don et de la contribution (M. Mauss, B. Stiegler), d'autres une nouvelle révolution (N. Gershenfeld, C. Anderson).

Parmi les nombreuses réflexions et pratiques que soulèvent ces mouvements, une retiendra mon attention, elle servira de trame à ce document : notre rapport aux outils de production, et de façon plus globale, la dichotomie et le mépris entre travail manuel et intellectuel, entre main et cerveau. Les sociétés occidentales sont-elles réellement devenues post-industrielles ? Doit-on tout miser sur l'économie de la connaissance ? Une société poussée vers la flexibilité, sans savoir-faire pratique, sans outils, sans production, n'a plus d'emprise sur le monde et sur la matière qui constitue malgré tout notre réalité et notre corps biologique.

Tous les documents (images, textes, bonus) sont accessibles ici.

LANCER LA PRÉSENTATION >